Pour le confort thermique, choisir l’isolation thermique c’est le critère de choix numéro 1.

L’efficacité énergétique des vitrages a longtemps été associée à leur coefficient de déperdition thermique également appelé “valeur Ug”. Il s’agit de la perte de chaleur dans la maison. Cette valeur exprime la déperdition thermique par m2 de vitrage pour une différence de température de l’intérieur et l’extérieur : plus cette valeur est basse, plus la perte est réduite et meilleur est l’isolation.

  • Triple vitrage

Choisir le vitrage

Le simple vitrage avec une valeur Ug proche de 6 W/m2.K a rapidement été écarté car il isolait 2 fois moins qu’un double vitrage d’ancienne génération.

Est apparue ensuite une évolution majeur: la couche faiblement émissive.

Qu’est-ce qui rend des vitrages faiblement émissifs ?

Simple vitrage, double ou triple vitrage : ces vitrages bénéficient d’une isolation renforcée au moyen d’une fine couche transparente. Constituée de micro-particules métalliques (à base d’argent en général), elle est déposée sur l’une des faces intérieures.

Les doubles vitrages actuels à isolation Thermique Renfoncé (ITR) sont constitués d’un verre spécial doté d’une couche à faible émissivité et d’un espace étanche entre les deux verres.